Comment décrypter la fiche reporting d’un OPC ?

Investir dans un OPC, c'est acquérir des parts d'un panier de valeurs, géré par une société de gestion pour le compte d'un groupe d'investisseurs. Pour vous permettre de suivre au mieux l’évolution de votre placement LCL met à votre disposition tous les mois des fiches reporting regroupant les informations qui permettent de suivre votre placement : il s’agit d’une photographie de l’OPC en fin de mois.

Le reporting comprend de nombreux termes spécifiques. Décryptage.

Partager

Orientation de gestion

Ce texte rappelle l’objectif de gestion de l’OPC et sa stratégie d’investissement. Cette indication donne une idée plus précise de la composition de l’OPC.

Caractéristiques générales

Cette véritable carte d’identité de l’OPC récapitule ses caractéristiques les plus utiles.

 

Nature juridique

Elle indique quel est le type de l’OPC concerné (SICAV ou FCP).

 

Droit applicable

Vous trouverez la nationalité du droit (français, luxembourgeois, etc.) qui s’applique à l’OPC.

 

Date de création

Elle correspond à la date de dépôt des fonds ainsi que des documents obligatoires à l’Autorité des Marchés financiers (AMF).

 

Devise de référence

Elle représente la devise dans laquelle les parts du fonds sont libellées et peuvent être achetées et vendues.

 

Code ISIN (International Securities Identification Numbers)

Il s’agit du numéro d’identification, attribué à chaque OPC. Il se compose de 12 caractères (2 lettres pour indiquer le pays d’émission du titre et 10 chiffres propres à chaque titre).

 

Durée de placement minimum recommandée

La durée minimum de placement recommandée varie en fonction de la classe d’actifs et donc du risque qui y est associé. Plus l’OPC est risqué, plus la durée minimale de placement recommandée est longue.

 

Valorisation 

Elle indique la fréquence de publication de la valeur liquidative de l’OPC (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle ou trimestrielle).

 

Minimum première souscription 

Il correspond au montant minimum à investir lors de la 1ère souscription.

 

Eligibilité

Cette rubrique indique les enveloppes fiscales dans lesquelles l’OPC peut être souscrit :

  • Compte-titres, 
  • Plan d’Épargne en Actions (PEA),
  • Assurance vie.

Dans ce dernier cas, le reporting indique le plus souvent le nom des contrats d’assurance vie auxquels l’OPC est éligible.

Par ailleurs, il peut également être indiqué si l’OPC permet d’effectuer des versements programmés au sein d’un compte-titres ou d’un PEA : chez LCL, c’est l’épargne programmée Planilion.  

Il est par ailleurs possible d’effectuer aussi des versements réguliers au sein d’un contrat d’assurance vie.

 

Classification AMF

Elle indique la classe d’actifs dans laquelle l’OPC est majoritairement investi : actions, obligations, diversifié, etc. Ces classes d’actifs ont des comportements différents en termes de risque, et donc potentiellement de rendement.

Frais et commissions

Frais de gestion annuels

Ils sont en général exprimés en pourcentage de l’actif net et incluent notamment :

  • les frais de gestion financière,
  • les frais de gestion administrative et comptable,
  • les frais de dépositaire, de conservation et d’audit.

Les frais directs sont perçus par la société de gestion. Les frais indirects quant à eux, sont le résultat de l’investissement d’un OPC dans d’autres OPC.

Le dépositaire est l’établissement qui assure la conservation des titres et valeurs en portefeuille, ainsi que des liquidités. Cet établissement peut également être désigné pour recevoir les souscriptions et les rachats.

 

Commission de surperformance

Cette commission rémunère la société de gestion. Elle est prélevée lorsque la performance de l’OPC est supérieure à celle de son indice ou supérieure à un objectif préalablement fixé.

 

Droits d’entrée

Ce sont des frais calculés en pourcentage de la valeur liquidative des SICAV ou FCP concernés. Ils sont payables à chaque fois qu’une part de SICAV ou de FCP est souscrite.

Quant aux droits de sortie, ils peuvent s’appliquer lorsque les investisseurs souhaitent revendre leurs actions de SICAV ou parts de FCP.

Données de valorisation

Elles vous permettent de retrouver la valorisation du fonds au jour de la publication du reporting.

 

La valeur liquidative 

C’est le prix d’une part d’un OPC. Elle correspond à « sa valeur sur le marché ». Elle est obtenue en divisant le montant global du portefeuille (l’actif net) par le nombre de parts existantes. Les fiches reporting précisent en général la valeur la plus haute et la plus basse sur les 12 derniers mois.

 

Date de valorisation

C’est la dernière date à laquelle l’OPC a été valorisé. La périodicité de valorisation peut être quotidienne, hebdomadaire, mensuelle ou trimestrielle. Dans le cadre de la fiche reporting, il s’agit donc de la dernière date du mois.

 

Volume global d’actifs gérés 

Il représente le montant global des actifs d’un OPC, évalués à partir de la valeur liquidative établie à la date de valorisation. Il représentent le nombre de parts de l’OPC multiplié par sa valeur liquidative.

Evaluation de la performance

Performances nettes de frais

Ces tableaux enregistrent la progression en pourcentage de la VL entre 2 dates. Cette progression inclut les frais de gestion prélevés par l’OPC. L’évaluation de la performance est systématiquement réalisée pour le portefeuille et son indice de référence, le cas échéant. Elle est évaluée sur plusieurs périodes (1 an, 3 ans ou 5 ans).

(Les performances passées ne préjugent pas des performances futures)

TOUTE L'INFORMATION
SUR NOS FONDS