Brexit:nepascéderàlapanique Brexit:nepascéderàlapanique Lorsdureferendumdu23juin,lesBritanniquesontdécidé,àunelargemajorité(51,9%,soitplusde1milliondevoixd’avance)de. Cevoteauradesconséquenceséconomiquesetpolitiques,nonseulementpourleRUmaisaussipourl’UE.  Acestade,lesinconnuessontnombreuses.LechoixdesBritanniquesouvreunepérioded’incertitudes,synonymedevolatilitéàcourttermepourlesmarchésfinanciers,auRoyaume-UnicommeenEurope.Acelavients’ajouterl’agendapolitiquetrèschargéd’icilafindel’année :électionslégislativesenEspagnedimanche26juin,referendumconstitutionnelenItalieenoctobre,électionsprésidentiellesauxEtats-Unisennovembre. DidierBorowski,ResponsabledelaRechercheMacro-économiqued’Amundi,nouséclairesurlesujet. Brexit:nepascéderàlapanique DidierBorowski,ResponsabledelaRechercheMacro-économiqued’Amundi,nouséclairesurlesujetdu"Brexit". LCL : QuelprocessuspolitiquedesortiepourleRoyaume-Uni ? DidierBorowski : Conformémentàl’engagementprisparDavidCamerondurantlacampagneréférendaire,legouvernementbritanniquedevraitentérinerlerésultatduvoteeninvoquantl’article50duTraitédeLisbonne(*)quipréciselesconditionsdesortie.Remarquonsnéanmoinsqueriennel’obligeàagirrapidement.Unefoislaprocédureengagée,leRUdevrarenégocierdesaccordscommerciauxavecl’ensembledesespartenairescommerciaux(ycomprisceuxquisonthorsdel’UE)s’ilveutéviterdesecalersurlesrèglesminimalistesdel’OrganisationMondialeduCommerce(OMC).Pendantlapériodedetransition,commeleprévoitl’article50,leRoyaume-Uniresteramembreàpartentièredel’UnionEuropéennependantunepériodededeuxannées.Cettepériodeestprolongeablesibesoinmaisladécisionnécessitel’unanimitéduConseilEuropéen.Danslecadredeceprocessus,notonsquelagrandemajoritédesanalystespolitiquestablesurladémissionrapideduPremierministrebritannique,bienquecedernieraitrépétéàplusieursreprisesqu’ilresteraitàsonpostequoiqu’ilarrive.   LCL : QuevontdevenirlesrelationséconomiquesentreleRoyaume-Unietl’UnionEuropéenne?   DB :LeBrexitvainitierunelonguepériodedenégociationsdenouveauxaccordscommerciaux.IlexisteplusieursoptionspourleRU :rejoindrel’Espaceéconomiqueeuropéen(EEE),s’inspirerdumodèleexistantpourcertainspays(Suisse,NorvègeouTurquie)ouencores’alignersurlesrèglesquirégissentl’OMC(solutionlapluscoûteusepourleRUcarlapluséloignéedelasituationactuelle).Aucuned’entreellesnepeutsatisfairelesdeuxpartiesàcestade(1).Ons’orientedoncprobablementversdesaccords«surmesure»avecl’UE,etpotentiellementdesaccordsbilatérauxpourcompléter.Letempsdenégociationdetelsaccordsesttrèslong :enmoyenne,onobservequ’ilfautentre4et10anspourconclure.Toutcomptefait,leRUresteravraisemblablementplusdedeuxannéesdansl’UE. Danslapériodedenégociations,lesgouvernementschercherontàminimiserl’impactsurlaconfianceainsiquelesperturbationssurleséchangescommerciauxentrel’UEetleRU.Lesnégociationssurlecommercedebiensnedevraientpasposerdeproblèmedanslamesurelesintérêtsdesdeuxpartiessontplutôtconvergents.  Lesnégociationspromettentenrevanched’êtrelonguesetdifficilessurlevoletdesservicesfinanciersquieststratégiquetantpourleRUquepourl’UE.Eneffet,leRUestleplusgrandcentrefinancierdel’UE :ilpèsepourprèsde25%desservicesfinanciersdel’UEet40%desesexportationsdeservicesfinanciers.Lesservicesfinanciersreprésentent8%duPIBbritannique.Mêmesiaucuneplacefinancièren’estsusceptiblederemplacerLondres,lapertedu« passeporteuropéen »pourlesbanquesbritanniquesrendprobablesdesdélocalisationsdecertainssegmentsd’activité(versl’Irlandeoucertainesplacesdel’UE).   LCL : Quelseral’impactéconomiqueduBrexit ? DB : Surleplanéconomique,l’impactest: >>LeBrexitouvreunepérioded’incertitudesquivapeserlourdementsurlademandeintérieureauRoyaume-Unidontl’économiepourraittomberenrécession. >>Toutefois,lechocdeconfiancen’aaucuneraisondemettreenpérillarepriseéconomiqueenzoneeuroquiestavanttouttiréeparlademandeintérieure(lesexportationsdel’UEversleRUnesontpassuffisammentsignificativespourchangerladonne). Leconsensusévalueàenviron-1,4 pointdePIBl’impactsurlacroissanceauRUen2017contre-0,3pointdePIBceluisurlacroissancedelazoneeuro.Ceteffetestnéanmoinstrèsincertain ;l’absencetotaledevisibilitépeutsematérialiseràcourttermepar : Uneprimederisquesurlesactifsfinanciersbritanniquesestparailleurssusceptibledesematérialiseretd’accroîtrel’impactnégatifsurl’activité.Apluslongterme,lamajoritédesétudesconclutàunimpactnégatifdurablesurlePIB,évaluantàl’horizon2020,laperted’activitécompriseentre3et9%auRoyaume-Uni. LCL : Quellesserontlesconséquencespolitiquespourl’UnioneuropéenneetleRoyaume-Uni?   DB : Côtébritannique,rappelonsqueladécisiondesortirdel’UEs’appliqueàl’ensembleduRU. Orl’Ecosse,majoritairementfavorableaumaintiendansl’UE,vacertainementdemanderàLondresl’autorisationd’organiserunnouveaureferendumsursonindépendanceafindepouvoirresterdansl’UE(2) ;Londrespourradifficilementrefuser.CereferendumouvriraitlaporteàdesrevendicationsdemêmenatureenIrlandeduNordetauPaysdeGallesqui,mêmesiellesonttrèspeudechancesd’aboutir,viendraientexacerberlestensionspolitiquesnationalesetmenacerl’unitédupays. Enoutre,leparticonservateur,trèsdivisésurlescrutin,enressorttrèsaffaibli,cequifragiliseraleprochaingouvernement.Sanscompterqu’enquittantl’Union,leRUvoitsonimportancesurlascèneinternationaleamoindrie. Ducôtédel’UE,lasortieduRUchangeladonneendéplaçantlecentredegravitédel’UEversl’Europecontinentale.Enparticulier,laFranceetl’Allemagnedevrontrenforcerleurcoopération.  Siaucunpaysdelazoneeuron’aintérêtàsortirdelamonnaieunique,certainspaysdel’UE(horsZoneEuro)pourraientenrevanchedemanderdesavantagescomparablesàceuxoctroyésauRU(3). Lethèmede« l’Europeàlacarte »-contraireauxprincipesfondateursdel’UE-risqued’exacerberlesforcescentrifugesliéesàlacriseetdepesersurlaconfiancedesinvestisseursétrangers.Pourévitercetyped’évolution,lesgouvernementsdel’UEdevrontmontrerleurunité.   LCL :Quellesconséquencespourlesmarchésfinanciers ?   DB : DesturbulencessontinévitablesàcourttermenonseulementauRoyaume-Unimaisaussidanslerestedel’UE.Affaiblissementdelalivresterling,replidesboursessontaumenuàtrèscourtterme.Parcontagion,lestauxd’intérêtsouverainsdespayspériphériquesdelazoneeurodevraientremonter. Danscesconditions,lestauxd’intérêtsurlesempruntsd’Etatlesplussûrs(Allemagne,Etats-Unis)sereplientetl’orgagneduterrain(fuiteverslaqualité).L’euroestfragilisécomptetenudesdoutes surlacohésiondel’UnionEuropéennedanscettephasedecrise. LCL :Quepeuventfairelesbanquescentralesetlesgouvernements  ?   DB : Lesbanquescentralesontlesmoyensd’intervenir,sibesoindefaçonconcertée,pourgarantirl’accèsàlaliquiditéetmaintenirlastabilitéfinancière.Suiteàl’envoléeduyenetlachutedelaboursenippone(enreplide8,1%),lesautoritésjaponaisessedisentprêtesàintervenir.LaBCEetlaBanqued’Angleterreontdéjàfaitsavoirqu’ellesgarantirontl’accèsdesbanquesàlaliquiditédanslesdeuxdevises.Encasdeturbulencestrèsimportantes,laBCEpourraittemporairementaccélérersonprogrammed’achatsdetitresetdesinterventionsconcertéesavecd’autresgrandesbanquescentrales(Réservefédéralenotamment)seraientenvisageables. Deleurcôté,lesgouvernementsdel’UEpeuventrassurerlesinvestisseurs,enmontrantleurcohésionouencoreengarantissantqu’ilsoffrirontauRoyaume-Uniletempsnécessairepournégocierdenouveauxaccordscommerciaux.Danscesconditions,lesturbulencesoffrirontdesopportunitésd’investissementintéressantessurtouteslesclassesd’actifs(crédit,actions,souverainpériphérique,devises),surtoutsilesmarchéssur-réagissent,avecdesévolutionsdéconnectéesdesfondamentaux. LCL :Enconclusion ?   DB : LasortieduRoyaume-Unidel’UnionEuropéennesonnecommeuncoupdetonnerredanslecieleuropéenetposedesdéfistantpourleRoyaume-Uni(éviterunerécessionmajeure,négocierdenouveauxaccordscommerciauxsansexacerberlesfacteursd’incertitude)quepourlespaysdel’UE(endiguerlesforcescentrifugespouvantconduireàtermeàundélitementdel’Union).L’histoirerestenéanmoinsengrandepartieàécrire.NilesEtats,nilesbanquescentralesnesontdémunisdanslaphasedetransition.Auseindel’UnionEuropéenne,laréponsepolitiquepasseraparuneétroiteconcertationafind’alignerlespositionsdesgouvernementsetobtenirune« sortieordonnée »duRoyaume-Unidel’UnionEuropéenne.Onobservejusqu’àprésentquelespaysdel’UnionEuropéenneonttoujourssutirerpartidespériodesdetensionspourconsoliderleursinstitutions.Nuldoutequelecouplefranco-allemandseraamenéàjouerunrôleclé,notammentpourrenforcerladimensionfédéraledel’Union. Maisledéfiestdetaillepourl’Europe :larouteseralongueetleparcoursseméd’embûches.      Interviewréaliséele24juin2016   %3Ctr%3E%3Ctd%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallImage%3Asrc%3Avar%252Flcl_sicav_fcp%252Fstorage%252Fimages%252Fmedia%252Fimages%252F235x180%252Fbanniere-ithurbide-q-a-brexit235x180%252F39902-1-fre-FR%252FBanniere-Ithurbide-Q-A-Brexit235x180_medium.jpg%3Awidth%3A200%3Aheight%3A153%3Aalign%3Acenter%3E%3C%2Ftd%3E%3Ctd%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallSpace%3E%3CC%3AcallImage%3Asrc%3Avar%252Flcl_sicav_fcp%252Fstorage%252Fimages%252Fmedia%252Fimages%252F235x180%252Fbanniere-texte-q-a-brexit235x180%252F39905-1-fre-FR%252FBanniere-texte-Q-A-Brexit235x180_medium.jpg%3Awidth%3A200%3Aheight%3A153%3Aalign%3Acenter%3E%3C%2Ftd%3E%3C%2Ftr%3E 1 LesEuropéensontcertesintérêtànepasprécipiterleRUdansunecrise,etdoncàfairequelquesconcessionspourlimiterlescoûtsduBrexit.Mais,danscecasdefigure,ilsontégalementintérêtànégocierunesortiequinesoitpascomplètementindolore,afindedissuaderd’autrespaysdel’Uniond’emboîterlepasauRU. 2 Notonsqu’enpratique,illuifaudraitfaireunenouvelledemanded’adhésionàl’UEcarlesprocéduresliéesàl’article50concernentl’ensembleduRoyaume-Uni.Illuifaudraitparallèlementdemanderàadhéreràl’euro. L’accorddu19févier2016alégaliséleprocessusd’uneunionàplusieursniveauxetrenforcélestatutspécialduRUauseindel’UE.Enparticulier,leRUaobtenuautermedecetaccord :(1)undroitderegardsurlesdécisionsprisesenzoneeuro,(2)denejamaisparticiperauxplansdesauvetageenzoneeuroet(3)d’êtreexemptéduprocessusd’intégrationpolitiqueetd’« uniontoujoursplusétroite ».Parailleurslesparlementsdel’UEaurontdésormaislapossibilitédesuspendrel’adoptiond’unedécisionduconseil(majoritéde55%requise),c’estleprincipeditdu« cartonrouge ».EnfinleRUaobtenudepouvoirlimiterl’accèsdesnouveauximmigrantsauxprestationsliéesàl’emploipendant4années.Toutcomptefait,ces« concessions »dedernièreminutefaitesàDavidCameronvisaientavanttoutàs’assurerdesonsoutienetd’unecampagneactivepourlemaintienduRUdansl’UE.Aufildutemps,onrisquedes’apercevoirqu’ellesontouvertunebrèchedansl’édificeeuropéen. (*)Article50.Article1:«ToutÉtatmembrepeutdécider,conformémentàsesrèglesconstitutionnelles,deseretirerdel’Union. »  Article 2 : « L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseileuropéen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclutavec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de sesrelationsfuturesavecl’Union(…)». Article3:«Lestraitéscessentd’êtreapplicablesàl’Étatconcernéàpartirdeladated’entréeenvigueurdel’accordderetraitou,àdéfaut,deuxans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avecl’Étatmembreconcerné,décideàl’unanimitédeprorogercedélai.»   AVERTISSEMENT Achevéderédigerle24/06/2016 Cedocumentn'apasétérédigéenconformitéaveclesexigencesréglementairesvisantàpromouvoirl'indépendancedel'analysefinancièreoudelarechercheeninvestissement.Amundin’estdoncpasliéeparl'interdictiondeconcluredestransactionssurlesinstrumentsfinanciersmentionnésdansleprésentdocument.Lesprojections,évaluationsetanalysesstatistiquesprésentessontfourniespouraiderlebénéficiaireàl'évaluationdesproblématiquesdécritesauxprésentes.Cesprojections,évaluationsetanalysespeuventêtrefondéessurdesévaluationsetdeshypothèsessubjectivesetpeuventutiliseruneméthodeparmid'autresméthodesquiproduisentdesrésultatsdifférents.Enconséquence,detellesprojections,évaluationsetanalysesstatistiquesnedoiventpasêtreniconsidéréescommedesfaitsnicommeuneprédictionprécised’événementsfuturs.Lesinformationsfigurantdanscettepublicationnevisentpasàêtredistribuéesniutiliséespartoutepersonneouentitédansunpaysouunejuridictioncettedistributionouutilisationseraitcontraireauxdispositionslégalesouréglementaires,ouquiimposeraitàAmundiousessociétésaffiliéesdeseconformerauxobligationsd’enregistrementdecespays.Notammentcettepublicationnes’adressepasauxUSpersonstellequecetteexpressionestdéfiniedansleUSSecuritiesActde1933.Lesdonnéesetinformationsfigurantdanscettepublicationsontfourniesàtitred’informationuniquement.AucuneinformationcontenuedanscettepublicationneconstitueuneoffreouunesollicitationparunmembrequelconquedugroupeAmundidefournirunconseilouunserviced’investissementoupouracheterouvendredesinstrumentsfinanciers.Lesinformationscontenuesdanscettepublicationsontbaséessurdessourcesquenousconsidéronsfiables,maisnousnegarantissonspasqu’ellessoientexactes,complètes,validesouàproposetnedoiventpasêtreconsidéréescommetellesàquelquefinquecesoit.Lesinformationssontinévitablementpartielles,fourniessurlabasededonnéesdemarchéconstatéesàunmomentprécisetsontsusceptiblesd’évolution. Lesprévisions,évaluationsetanalysesnedoiventpasêtreregardéescommedesfaitsavérésetnesauraientêtreconsidéréescommedesprédictionsexactesdesévénementsfuturs. Cettepublicationnepeutêtrereproduite,entotalitéouenpartie,oucommuniquéeàdestierssansnotreautorisation.EditéparAmundiAssetManagement-Sociétéanonymeaucapitalde596262615euros-Siègesocial:90,boulevardPasteur,75015Paris-Sociétédegestiondeportefeuilleagrééeparl’AMFGP04000036-437574452RCSParis. Yes Brexit-LCL EnsavoirplussurleBrexit?Découvrezl’interviewdeDidierBorowski,ResponsabledelaRechercheMacro-économiqued’Amundi,lasociétédegestiondeLCL.
TOUTE L'INFORMATION
SUR NOS FONDS